C’est le moment...
Fin Février, pensez aux Alliacées !

Soupe à l’oignon, bavette à l’échalote, aïoli relevé, les représentants de cette grande famille sont incontournables de notre cuisine. Sous forme de s... emis (sous serre ou châssis dès février, possible à l’automne pour les oignons blancs) ou de bulbilles (à planter à partir de mars), ail, oignon, échalote ou ciboule sont peu exigeants en arrosage mais répugnent à se développer dans les terres trop riches, qui peuvent provoquer leur pourrissement. Peu d’entretien nécessaire, mais il faut tout de même veiller à biner régulièrement autour des plants et à ne pas leur imposer la concurrence d’autres familles de légumes. La récolte s’effectue lorsque le feuillage est desséché. Il convient alors d’arracher les plants et de les laisser sécher 1 à 2 jours avant de les entreposer dans un endroit sec. Les oignons nouveaux se récolteront dès le mois de Mai ; pour une complète maturité, il faudra attendre le mois d’Août. A vous les yeux mouillés quand viendra le moment de les éplucher !

C’est le moment...
Une rentrée bien au chaud !

Pour les légumes-fruits, l’heure de la rentrée des classes a sonné ! Ces fruits que nous consommons comme des légumes sont issus des fleurs de leur pl... ant, lesquelles se transforment progressivement en productions généreuses et gourmandes. Parmi eux, nous retrouvons les Cucurbitacées (courge, cornichon, concombre…), les Solanacées (aubergine, tomate, pomme de terre, piment…) et bien d’autres. Alors, pour une année jardinière qui part du bon pied, pensez à prévoir des godets de semis (de préférence en coco, pour un jardinage au naturel), du terreau (spécial semis, pour un apport adapté en nutriments), une mini serre (pour garder les semis au chaud et retenir l’humidité tout en laissant passer la lumière). Vous n’avez alors plus qu’à remplir les godets de terreau, semer les graines, recouvrir d’une fine couche de terreau (quelques millimètres tout au plus), et arroser sans excès pour garder la terre humide mais pas détrempée. Placez vos godets dans la mini serre, recouvrez-les du couvercle et laissez le tout devant une fenêtre ensoleillée et… attendez un peu. Vos premières pousses devraient apparaître entre quelques jours et 2 semaines. Ensuite ? Patience et petits soins jusqu’à la récolte ! Alors, vous reprendrez bien un peu de courgette avec votre salade de fruits ?

C’est le moment...
Halte au blues de la pelouse !

Notre pelouse nous ressemble ; si l’on ne prend pas soin d’elle, elle vieillira mal. Pluies, piétinements et tontes sont autant de facteurs favorisant... l’apparition du feutrage. Formé d’un entrelacs de mousse et de débris végétaux, il empêche le passage des nutriments, de l’air et de l’eau dans le sol, asphyxiant progressivement le gazon. La solution : le scarifier, c’est-à-dire pratiquer des incisions dans le sol afin de sectionner ce feutrage. Il gagnera ainsi en densité et reverdira. On peut attendre 2-3 ans après l’installation de la pelouse pour commencer à la scarifier. Ensuite, 2 fois par an suffisent : en début de printemps, après les gelées ; en automne, afin de la fortifier avant l’arrivée de l’hiver. Le terrain doit être légèrement humide ; le gazon tondu court à 2 cm. Le scarificateur ne doit pas être réglé à plus de 4 mm, pour ne pas endommager les racines de la pelouse et il convient de ramasser les résidus après la scarification avec un balai à gazon ou une tondeuse équipée d’un bac. Enfin, il faut juste éviter de la piétiner pendant quelques jours. Alors, on se prépare à faire des trous dans la terre ?

C’est le moment...
Grelinette décontractée cherche terre à décompacter !

Votre potager est imaginé, dessiné, rêvé et vous êtes prêts à en découdre pour cette nouvelle saison au jardin ? Ça tombe très bien car la grelinette ... remisée au fond de l’appentis n’attend que vos mains expertes et motivées ! Avant tout semis ou plantation, la terre a besoin d’être ameublie, sans pour autant être retournée. Nuance de taille ! L’utilisation de ladite grelinette ou fourche-bêche, outil qui s’apparente à une fourche à deux branches, permet cet exploit de travailler la terre pour l’aérer, sans pour autant nuire aux écosystèmes qui la composent. Pluie et éléments nutritifs pénétreront ainsi efficacement et en profondeur, et les racines de vos futures plantations ne vous remercieront jamais assez de préparer leur terrain de jeu sans le bouleverser !