C’est le moment...
Du vert pour l’hiver

En septembre-octobre, place aux semis d’épinard. Inutile de trop travailler la terre, il s’accommode parfaitement d’un sol ferme. Inutile aussi d’arra... cher les plantes des cultures précédentes ; les couper suffira. L’azote apporté par leurs racines servira à satisfaire la gourmandise sans limite de l’épinard ! Du coup, il convient d’éviter les cultures d’autres légumes de la même famille, les Chénopodiacées, avant ou après celle de l’épinard, au risque de leur laisser un sol très appauvri en minéraux. Lors du semis, pensez à arroser le sillon qui accueillera les graines, puis à nouveau une fois le sillon refermé. Espacez les rangs de 30 cm et éclaircissez quand les plants ont 3-4 feuilles. Récoltez les feuilles une à une pour une dégustation crue ou cuite. A vous les biceps de Popeye !

C’est le moment...
Aneth et basilic, des graines hyper pratiques !

L’arrivée de l’automne est l’occasion de s’essayer à la récolte de graines pour de futurs semis. L’aneth ou le basilic sont deux aromatiques qui perme... ttent de commencer « facile ». L’aneth offre à la fois des feuilles au goût proche du fenouil et de la menthe, mais également des graines, utilisées dans les desserts, sauces ou confiseries. Pour les récolter, il suffit de laisser se former durant l’été les splendides ombelles surmontées de fleurs jaunes, typiques de cette plante, puis de les laisser sécher pour ensuite pouvoir les frotter entre vos paumes, à la recherche des précieuses graines. Pour le basilic, Laisser se développer les hampes florales. Celles-ci vont ensuite brunir et sécher complètement. Les tiges peuvent alors être coupées et finir de sécher sur un journal. Comme pour l’aneth, une simple friction des plantes permet d’en récolter les graines.

C’est le moment...
Pas frileuse la belle verte !

Saviez-vous qu’il existe une typologie de laitue suffisamment résistante au froid et à l’humidité pour être semée à la fin de l’été et supporter les l... ongs mois d’hiver en attendant la récolte au tout début du printemps ? Ces laitues dites « d’hiver » se sèment en août-septembre, en pépinière, en pleine terre et se repiquent en octobre, toujours en pleine terre. Les règles à respecter : choisir une exposition abritée et un sol drainé, sans excès d’humidité et respecter une distance de 30 cm entre chaque plant. Parmi les variétés les plus connues, citons la Merveille d’Hiver à la pomme ronde et ferme, la Brune d’Hiver au feuillage rouge brun, ou encore la Val d’Orge aux grandes feuilles vert-blond. A déguster dès le mois de mars !  

C’est le moment...
Diviser pour mieux régner !

Monet, Cézanne, Van Gogh, l’iris a toujours été une source d’inspiration pour les plus grands peintres. Alors pour un émerveillement renouvelé chaque ... année au jardin, il est nécessaire de procéder à la division des touffes quand la floraison devient moins abondante, tous les 4-5 ans. 4 étapes simples : coupez les hampes florales en laissant un toupet de feuilles dépassant de terre, arrachez les bulbes d’iris à l’aide d’une fourche pour bien extraire l’intégralité de la touffe, divisez les rhizomes à l’aide d’un couteau en les séparant de façon nette et recouvrez les plaies de poudre de charbon de bois pour éviter le développement de maladies. Vous pouvez alors les replanter à 30 cm de distance, en laissant dépasser leur quart supérieur pour assurer une floraison grandiose.